EFFETS SECONDAIRES

AIDE AUX PATIENTS

INFOS PRATIQUES

MIEUX-ÊTRE

Les autres Régions de France

Recherche sur une Carte

Paris et Région Parisienne

Bibliographies

COMITE D'EXPERTS

Les Instituts

Les Associations

Organismes et fédérations

SERENA Information Santé, le Carrefour de l’Information
Prendre soin de soi, lutter contre la perte de cheveux, bien-être, solutions santé, suivi de malade, Effets secondaires de la chimio et fiches détaillées


JE PRENDS SOIN DE MOI

MES SOLUTIONS BIEN-ÊTRE

MA WEB TV

              MES INFOS PRATIQUES


Où puis-je bénéficier de la prise en charge serena ?


EFFETS SECONDAIRES
  • Ma peau sèche
  • Ma Chute de Cheveux
  • Mon transit intestinal
  • Ma fatigue
  • Mes Aphtes
  • Mes nausées
  • Mes saignements de gencives
  • Mes saignements de nez
  • Mon Stress
    • Mes nausées

       
       

      La réponse phyto

      > Respirer de l'huile essentielle de citron et de menthe poivrée,
      > Manger du gingembre confit en éliminant un peu du sucre autour,
      >Préparer une décoction de gingembre frais coupé en rondelles et de rhizome de curcuma (Curcuma longa) infusion de feuilles basilic (Ocimum basilicum, menthe poivrée, Mentha piperita, mélisse Melissa officinalis), 3 cuillérées à soupe pour 1/2 l d'eau, y ajouter un jus de citron. Alterner décoction et infusion
       Retrouvez prochainement
      l'interview de notre spécialiste..
       
      La réponse Homéo

      > Nux vomica 5ch, Ipeca 5CH 2 granules de chaque 3 à 5 fois par jour, ajouter Cocculus indicus 5CH si la vue et l'odeur des aliments provoque la nausée.
      > Arsenicum album 9CH en cas de diarrhée et vomissements associés, même posologie pour les deux.

      La solution bien-être

      Relaxation, réflexologie plantaire,sophrologie
       
      Les bons choix alimentaires

      >Prendre 5 à 6 petits repas par jour.
      >Ne manger que ce qui attire (même un peu).
      > Manger à température ambiante, tout doit être dans le neutre : pas trop salé, pas trop sucré, pas trop gras, pas trop épicé, pas d'odeur forte, chercher les bonnes odeurs (bonbons citron, menthe…)
      > Ne pas manger trop près de la séance de chimiothérapie, garder un intervalle de deux heures, mieux vaut manger avant la séance.
      > Boire à
      petites gorgées le plus possible 1,5 l/j : de la tisane à température ambiante sinon froide, des jus de fruits bio, du Coca cola.
      > Essayer les sorbets.

      Le conseil +

      Pratiquer la relaxation respiratoire (en inspirant et expirant complètement par la bouche) et dans un second temps la relaxation musculaire de façon plus générale en s'étirant et se relâchant, en inspirant doucement par le nez puis en soufflant doucement par la bouche.

      Le mot de l’expert

      “Vomir penché en avant et non couché. Prendre du repos après le repas, s'asseoir une heure après le repas aide à lutter contre les nausées, le faire en s'occupant de façon agréable. Faire des bains de bouche fréquents, notamment après les vomissements, par exemple avec une infusion de fleurs de camomille romaine ( Anthemis nobilis).
       Penser à bien aérer et ventiler les pièces. Faire préparer les repas par quelqu'un d'autre et ne pas manger dans la cuisine”
       



      Les femmes doivent parfois faire face à des troubles spécifiques lorsqu’elles doivent vivre un traitement de chimiothérapie. Pendant le traitement, bien sûr, mais aussi un peu avant et après.

      L’accompagnement des médecines complémentaires dites aujourd’hui très officiellement, médecines non conventionnelles, peut considérablement améliorer le confort de chacune pendant la maladie.
      Les effets secondaires de la chimio sont fréquents, ils ne sont pas systématiques, modérés et temporaires. Ils sont directement liés au type des médicaments administrés, à leurs doses, à leur association à d’autres médicaments, à la réaction individuelle de chaque patient, ainsi qu’à son état général en outre.

      Les états secondaires peuvent être variables d’une cure de chimio à l’autre. Ces effets secondaires n’apparaissent pas tous en même temps. Ils ne sont pas liés à l’efficacité de la chimiothérapie. Certains de ces effets secondaires peuvent être limités, voire évités par des médicaments et des soins adaptés.

      Beaucoup de progrès ont été faits ces dernières années pour améliorer le confort des personnes traitées par chimiothérapie. Les recommandations du médecin par rapport à ces effets secondaires visent à améliorer la qualité de vie du patient et il est important de les suivre.

      Cette plateforme ne peut avoir qu’un but informatif et ne peut en aucun cas, être assimilée à un avis médical

      Création